NOZ Portail
Suivez-nous :

Grégory ou l'histoire d'une évolution chez NOZ

02/12/2015 - NOZ

Chez NOZ, évoluer et acquérir de nouvelles responsabilités sont une réalité pour beaucoup de collaborateurs. Comme Grégory, qui a évolué, en quelques années, de chef d'équipe à responsable de plate-forme. Il témoigne de son parcours nozien.

Une 1ere évolution très rapide 

En septembre 2008, je suis arrivé sur la plate-forme d’Angers au poste de chef d’équipe : je manageais une équipe d'assistants et d'opérateurs de production. Dès janvier 2009, je suis devenu responsable de production : je pilotais désormais toute la production et l'ensemble des chefs d'équipe.

Un tour de France solidaire

A cette époque, on m’a proposé d’aller donner un coup de main sur notre plate-forme Romorantin (41) : j’y suis resté 8 mois. Puis retour à Angers !

Fin 2013, je suis parti à Chaumont (52), pour aider au démarrage du site. Il n’y avait pas encore de responsable de plate-forme. Nous étions une trentaine, il fallait tout faire et être très polyvalent ! Patrick, le responsable de plate-forme de Pont-Audemer, est venu nous aider quelques jours par semaine.

En août 2014, j'ai fait mes valises pour Bozouls (12). Cette fois, j'ai accompagné Jean-Marc, responsable de production dans sa prise de poste. Finalement, je suis resté là-bas un an, jusqu'à l'ouverture de notre plate-forme de Guéret (03) : j'avais en effet demandé à devenir responsable de production sur ce nouveau site.

Et pourquoi pas responsable de plate-forme ?

Je ne me sentais pas prêt à devenir responsable de plate-forme. Mais, en échangeant avec mon manager lors de mon entretien annuel de 2015, je me suis dit : pourquoi pas, finalement ? J’avais touché du doigt la gestion de site à Angers, Chaumont et Romorantin, donc je savais à quoi m’attendre. J’avais encore besoin d’apprendre tout ce qui a trait à la sécurité et aux ressources humaines, mais c’était le moment d'évoluer !

Construire une plate-forme...

Je suis arrivé à Guéret dès l'ouverture du site (une ancienne base logistique de l'armée). J'ai recruté toute mon équipe, qui est passée de 27 collaborateurs en septembre 2015 à près de 60 en novembre. Je trouve ça génial de gérer tout le recrutement, de voir les choses évoluer. Les équipes aussi voient la plate-forme se construire.

A mon tour, j’ai eu la chance d’avoir l’aide de Séverine, chef d’équipe à Angers, pendant quelques mois, et de Béatrice, ancienne chef d’équipe de Romorantin. Je  suis aussi conscient que je n’aurais pas pu accéder à ce poste si je n’étais pas passé par la production et le terrain avant !

Retour aux actualités